Skip to main content

Les médias et les influenceurs professionnels le promettent à longueur d’éditos et leurs prophéties se durcissent à mesure qu’approche la fin de l’été ; « la rentrée 2022 sera orageuse ». Conflits internationaux, dérèglement climatique, inflation, grande démission, difficultés de recrutement…le contexte paraît, il est vrai, anxiogène et propice à l’expression combinée des mécontentements et des attentes de changement.

Et nos entreprises dans tout ça ? Dans l’œil du cyclone bien sûr..comme toujours ! Les Directions Générales et les Directions des Ressources Humaines en sont conscientes et se préparent, s’attendant à tout (en particulier sur le front social), sans pour autant toujours savoir précisément quelle stratégie adopter.

Alors, pourquoi ne pas reprendre la main et, sans attendre la crise, engager proactivement des initiatives « transformatives » au sein de nos organisations avec (soyons fous !) l’ambition de challenger nos croyances et de réinventer certaines de nos pratiques sans doute dépassées ?

Nous vous proposons donc (en vrac) quelques idées afin de nourrir la liste de vos priorités de rentrée :

  • Tester (vraiment) les nouvelles formes et méthodes de collaboration (au-delà de la seule question du télétravail qui focalise les attentions), se tromper, changer, apprendre et identifier ce qui convient le mieux à vos collaborateurs et leurs managers…tout en générant la performance attendue par l’organisation. Voyez ici quelques expériences intéressantes relatées par l’ANACT.
  • Permettre à tous ceux de vos collaborateurs qui en ont besoin (sans attendre l’entretien professionnel ou pire, la crise de sens et le brown-out..) de faire un vrai bilan sur leur carrière, leurs réussites, leurs échecs, leurs aspirations afin de faire converger en continu les projets de ces individus avec ceux de votre organisation…et en finir avec certaines pratiques de talent management hors-sol qui, bien souvent, ne suscitent guère l’engagement ni ne contiennent l’accélération du turn-over,
  • En lien avec ce qui précède, redéfinir profondément la raison d’être,  le rôle et les compétences attendues de vos managers et dirigeants afin de créer les conditions du leadership qui est impatiemment attendu par la plupart des équipes ; celui qui inspire, développe, engage, génère et pilote la performance… et initier des plans de formation et de coaching ambitieux en conséquence,
  • Aborder les sérieux problèmes de recrutement actuels avec un œil et des processus neufs et “défocaliser” nos évaluations de la mesure de l’expérience et des savoir-faire acquis pour prioriser celle du potentiel de développement, des capacités d’apprentissage et du potentiel collaboratif.

Des idées intéressantes mais confinant à l’utopie ? Des résultats loin d’être garantis ?

Peut-être …mais le coût de l’immobilisme ne dépasse-t’il pas désormais tous les autres ?

Bonne rentrée à tous et toutes !

Nous contacter