Skip to main content

Un des grands pièges qui guettent à la fois candidats et recruteurs est, pendant l’entretien de s’enferrer dans des échanges théoriques, voire vaporeux avec des questionnements à base de « Et si demain vous étiez… » ou encore de « Croyez-vous que… ». 🌫️🌫️

Bien sur, si l’objectif est de mesurer la capacité d’un(e) candidat(e) à échafauder en « direct live » une réflexion structurée et de qualité, de telles questions peuvent être intéressantes.

En revanche, si le/la recruteur/teuse cherche à valider les compétences « soft » d’un(e) candidat(e) et si celui-ci/celle-ci souhaite, en retour, convaincre, alors, peu de techniques sont aussi efficaces que le recours à des exemples concrets issus de son expérience.

✅ 𝗢𝗻 𝗱𝗶𝘁 𝗾𝘂’𝘂𝗻𝗲 𝗶𝗺𝗮𝗴𝗲 𝘃𝗮𝘂𝘁 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗺𝗼𝘁𝘀.
✅ 𝗢𝗻 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗮𝘂𝘀𝘀𝗶 𝗱𝗶𝗿𝗲 𝗾𝘂’𝘂𝗻 𝗯𝗼𝗻 𝗲𝘅𝗲𝗺𝗽𝗹𝗲 𝘃𝗮𝘂𝘁 𝗺𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗮𝗿𝗴𝘂𝗺𝗲𝗻𝘁𝘀.💡

𝗔𝗹𝗼𝗿𝘀, 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀’𝘆 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 ?

Dès lors que vous avez identifié(es) la/les compétence(s) que le/la recruteur/teuse cherche à « checker » au travers de son questionnement, proposez lui d’illustrer votre propos par un exemple réel..puis structurez celui-ci autour de la méthode 𝗖.𝗘.𝗦.𝗔.𝗥

👉 𝐂 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐞𝐱𝐭𝐞 : Poser le décor de la situation que vous apprêtez à décrire est clé pour que votre interlocuteur la comprenne bien et fasse le lien avec son propre contexte ou celui de son client..et idéalement, se projette.

👉 𝐄 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐞𝐧𝐣𝐞𝐮𝐱 : Il s’agit ici de valoriser la situation et tout ce qu’il y avait à perdre ou gagner selon que vous y soyez performant(e).

👉 𝐒 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐬𝐭𝐫𝐚𝐭é𝐠𝐢𝐞 : Explicitez comment vous avez pensée votre approche avant d’agir. Bien entendu, l’idée est ici de démontrer que, même en étant orienté(e) action, vous n’agissez pas tête baissée mais que vous avez la capacité à bâtir des scenarii multiples et à anticiper.

👉 𝐀 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 : Qu’avez-vous fait ? Comment avez-vous fait bouger les choses, engagé les personnes et surmonté les difficultés ? Il s’agit bien évidemment ici d’illustrer votre capacité à exécuter et à mettre en œuvre vos idées .

👉  𝐑 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐫é𝐬𝐮𝐥𝐭𝐚𝐭𝐬 : Qu’avez-vous obtenu ? Quelle valeur avez-vous générée ? A quel point avez-vous créé une différence 𝐭𝐚𝐧𝐠𝐢𝐛𝐥𝐞 dans la situation ? Comme pour la phase 1, il s’agit ici pour conclure d’amener votre interlocuteur/trice à transposer votre exemple et à s’imaginer quelles différences vous pourriez faire chez lui/elle. 🎯

Bien entendu, cette mécanique nécessite un brin d’entrainement pour être à la fois concis(e) et impactant(e). 🔥

👉 𝐄𝐭 𝐯𝐨𝐮𝐬, 𝐪𝐮𝐞𝐥𝐬 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐯𝐨𝐬 𝐭𝐢𝐩𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐜𝐨𝐧𝐯𝐚𝐢𝐧𝐜𝐫𝐞 𝐞𝐧 𝐞𝐧𝐭𝐫𝐞𝐭𝐢𝐞𝐧 ?

👉 𝐐𝐮’𝐞𝐬𝐭-𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐢, 𝐞𝐧 𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐪𝐮𝐞 𝐫𝐞𝐜𝐫𝐮𝐭𝐞𝐮𝐫/𝐭𝐞𝐮𝐬𝐞 𝐞𝐦𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞 𝐯𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐜𝐨𝐧𝐯𝐢𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 ?

Vous voulez vous faire coacher pour mieux réussir vos entretiens de recrutement ?

*Extrait d’une série de posts publiés sur Linkedin et visant à aider les candidats à mieux réussir leurs entretiens de recrutement